LE BEURSAULT OU JARDIN D’ARC Conception...
Article mis en ligne le 4 décembre 2017

par christian

LE BEURSAULT OU JARDIN D’ARC

Conception d’une aire de pratique traditionnelle Jardin d’Arc

1 Une sécurité avec les espaces mitoyens
2 Une superficie de terrain adaptée
3 Des aménagements de sécurité pour l’accès aux buttes
4 Des équipements
2 Guide de l’Equipement

Conception d’une aire de pratique traditionnelle : Jardin d’Arc
Le « Jardin d’Arc » est plus particulièrement rencontré dans les régions d’Ile de France et en
Picardie ou les clubs, le plus souvent dénommé « Compagnie d’Arc », perpétuent dans ces installations la pratique traditionnelle du « Tir beursault ».

Il n’en reste pas moins que cette tradition interpelle l’ensemble des clubs des régions de
France où depuis quelques années des « Jardin d’arc » sont implantés.

Cet équipement se caractérise par :
• Une sécurité avec les espaces mitoyens qu’ils soient publics, privés, en zone urbaine ou
rurale.
• Une superficie de terrain adaptée respectant les règles de sécurité pour tous les types de
pratique (Apprentissage - Entraînement - Eventuellement compétition).
• Des aménagements de sécurité d’accès aux pas de tir
• Des équipements permettant la pratique tout au long de l’année.

1 Une sécurité avec les espaces mitoyens

Se caractérise par son périmètre de sécurité adapté à ces espaces qu’ils soient publics, privés, en zone urbaine ou rurale.
Deux possibilités :
Pour un terrain permanent « isolé »
Le périmètre de sécurité sera matérialisé par une clôture pour éviter tout risque d’intrusion dans l’aire de pratique.
Pour un terrain permanent « dans un espace clos »
Par espace clos nous entendons, stade multi activités sportives, parc de loisirs etc.
Le périmètre de sécurité sera matérialisé par une main courante grillagée pour éviter tout
risque d’intrusion dans l’aire de pratique.

Une superficie de terrain adaptée :

Doit, lors de sa conception, respecter les besoins et règles ci dessous :
Le terrain est constitué d’un ou deux pas de tir, parfois trois. Chaque pas de tir comprend deux abris (les « buttes ») disposés en vis-à-vis et entre lesquels est aménagé le couloir de tir (allée du Roy). Celui-ci est protégé latéralement de part et d’autre par deux rangées de panneaux de protection en bois (les « gardes »). Une allée centrale et/ou des allées latérales (allée des chevaliers), à l’extérieur des gardes, permettent la circulation des archers pendant le tir.

Les buttes :

Ces abris couverts fermés partiellement sont uniquement réservées aux tireurs et aux marqueurs. Le sol peut être constitué soit d’une dalle béton soit d’un enrobé. La façade avant sera de 4.00 mètres de haut avec une ouverture de 2.50 mètres de haut par une largeur de 1.70 mètre égale à celle de l’allée du Roy.
L’allée du Roy :
Cette allée est généralement engazonnée avec un accès aménagé depuis l’allée des chevaliers pour atteindre le pas de tir à 30 mètres.

L’allée des Chevaliers

Cette zone de libre circulation est accessible aux personnes autorisées par le club pendant le tir.
Les gardes
De chaque coté de l’allée du Roy des gardes de hauteur 2.50 mètres seront implantées de telle sorte qu’aucune ligne droite horizontale tracée depuis le pas de tir (trajectoire éventuelle (d’une flèche) ne puisse passer entre deux gardes successives.